Les 7 nouvelles merveilles du monde

Les jardins suspendus de Babylone, le colosse de Rhodes, le temple d’Artemis d’Éphèse, la statue de Zeus à Olympie, le mausolée d’Halicarnasse, le phare d’Alexandrie et la grande pyramide de Gizeh en Égypte. Ces sept monuments forment ce que l’on appelle communément les sept merveilles du monde. Sélectionné à l’époque de l’antiquité par Philon de Byzane, il ne reste de cet héritage que la grande pyramide de Gizeh. Les 6 autres constructions ont malheureusement été détruites par les aléas du temps. Mais, si l’antiquité avait choisi ses sept merveilles, quand est-il du monde contemporain ?

© Jules Gervais Courtellemont, National Geographic

Et bien, c’est une question à laquelle la fondation suisse “New7Wonders of the World” s’est proposé de répondre.
À la suite d’un vote public et international ayant compté des millions de votes, le site a dévoilé le 7 juillet 2007 les sept nouvelles merveilles du monde. Les sept monuments à avoir remporté ce titre sont :

Forte du succès de cette première initiative, la fondation a organisé un deuxième vote destiné à sélectionner cette fois-ci les sept merveilles naturelles. Élu en 2011, les vainqueurs sont :

Et en 2014, c’est les villes qui y sont passé avec pour vainqueur :

La fondation “New7Wonders“, dont le siège est à Zurich en Suisse, a été créée en 2001. Elle a pour objectif de créer une mémoire collective internationale à travers ces votes ouverts aux citoyens du monde entier.
Le processus de sélection des sites est assez long. Dans un premier temps, plusieurs phases de nomination permettent de passer de plus de 1200 sites à 77. Un comité d’expert nommé par la fondation sélectionne ensuite 28 sites sur les 77 présélectionnés. Une nouvelle série de trois votes s’effectue alors entre ses 28 sites pour n’en laisser que 21, puis 14 et enfin les 7 finalistes.

Voir les commentaire